En 2018 Hamed*, un serveur de 26 ans de la ville de Tabriz, au nord de l’Iran, est arrêté à cause de ses tatouages et condamné pour « satanisme ». Son café est mis sous scellés et toutes ses affaires sont confisquées. Quand le photographe Farshid Tighehsaz le rencontre, deux ans plus tard, le jeune barman lui confie son histoire. Il décide d’inclure le portrait du jeune homme dans son travail photographique de long-terme sur la jeunesse iranienne. 
C’est en fumant une cigarette sous la neige avant d’aller se coucher, ce même soir, que le photographe iranien a une révélation : «J’ai pensé que nos vies étaient comme ça, gelées dans le froid de décennies de peur et d'oppression.» Dans la foulée, Farshid retourne au café. Hamed est encore là, les deux hommes montent sur la terrasse et ensemble composent cette image de Hamed torse nu, dans la neige, les mains couvrant son visage.
Né dans la ville de Tabriz en 1987, Farshid fait partie de cette génération qui a grandi après la révolution iranienne de 1979 et la guerre Iran-Irak. Il travaille comme chauffeur de taxi à Tabriz et a vu sa copine émigrer, ses amis sombrer dans la dépression. Sa voie de sortie à lui, c’est la photographie. Depuis presque une décennie, il mène un travail personnel sur les jeunes qui se battent contre la pauvreté, la dépression et les interdits. «Labyrinth» est un travail puissant qui raconte l’Iran vu de l’intérieur, là où on ne le voit jamais. Ses photos semblent annoncer le vent de colère qui traverse aujourd’hui son pays.
 
*Le nom a été modifié pour des raisons de sécurité.

Martina Bacigalupo
Cette image fait partie de la série « Labyrinth », Farshid Tighehsaz est le lauréat du Prix 6Mois 2022. Grâce aux 10 000€, il pourra poursuivre son projet en Iran.
Chaque lundi matin, recevez une photo choisie par la rédaction de 6Mois. Étonnante, frappante, parfois drôle, toujours prise par un·e photojournaliste qui vous raconte une histoire.

Découvrir les autres photos du lundi